Hillary Clinton, déçu pour les courriels

Vous avez sans aucun doute entendu parler de l'affaire des courriels d'Hillary Clinton durant l'élection présidentielle américaine 2016. Cette controverse porte essentiellement sur son serveur de messagerie personnel. Elle utilisait donc son adresse de messagerie personnelle pour communiquer de l'information sensible.

La chronologie

En mars 2015, à la suite d'un article dans le New York Times, elle a été ciblée pour l'utilisation d'un serveur de courriels privé dans le cadre du poste de secrétaire d'État qu'elle occupait. Le fait d'envoyer de l'information sensible par courriel est considéré comme illégal par le gouvernement américain.

En juillet 2016, le FBI, par l'entremise de son directeur James Comey, rendait publiques les conclusions de l'enquête. Il lui reprochait d'avoir fait preuve de « négligence excessive » en ayant utilisé son serveur de courriels personnel pour échanger de l'information classée « secret défense ». Il a également ajouté que « toute personne sensée occupant la fonction de madame Clinton aurait dû savoir qu'un serveur non protégé ne pouvait accueillir des informations classées secret défense ».

En décembre 2016, la CIA a ciblé des personnes en lien avec les Russes qui ont transmis de l'information à WikiLeaks à partir de courriels piratés.

Les conséquences

Les renseignements qui s'échangent par courriel laissent énormément de traces. Il y a les éléments envoyés, les éléments supprimés et les éléments reçus. Il est donc impossible qu'un serveur de courriels soit une vrai forteresse, il est plus qu'évident que celui-ci laisse des traces.

Prennons ses serveurs dans le cloud par exemple, qui sont administrés par des gens que nous ne connaissons pas et qui pourraient, s'ils sont mal intentionnés, lire le contenu de vos courriels qui passent sur leurs serveurs.

Il y a également des sociétés comme Google (Gmail) ou encore Microsoft (Hotmail) qui lisent le contenu de vos courriels afin de vous cibler pour faire de la publicité. Mais que font-ils de l'information sensible qu'ils récupèrent dans vos courriels?

Les serveurs de courriels font des copies de sauvegarde. Donc, même si vous supprimez des éléments qui ont été sauvegardés, une copie de votre courriel existe quelque part.

Si vous utilisez un logiciel de courriels crypté, c'est un bon début, mais qu'arrive-t-il si vous devez communiquer avec quelqu'un qui n'utilise pas votre logiciel? Impossible d'échanger de l'information sensible avec cette personne.

Si les deux parties utilisent le logiciel, qu'arrive-t-il si quelqu'un se trouve physiquement devant votre ordinateur et ouvre votre logiciel? Hé oui! Il peut en lire le contenu.

Ce n'est que la pointe de l'iceberg. Il faut donc protéger l'information sensible que l'on désire garder confidentielle.

La solution sécuritaire

Un serveur de courriels conserve les données que vous avez envoyées, peu importe que ce soit un serveur gouvernemental, bancaire, le votre ou autre. Celui-ci garde des traces de tout courriel envoyé par le biais des éléments envoyés ou supprimés, sans oublier les copies de sauvegarde.

En utilisant la technologie Secure Exchanges pour communiquer de l'information sensible par courriel, les éléments envoyés, tout comme ceux reçus, ne laisseront aucune trace. Comme le contenu du message est offusqué dans votre boîte de courriels et que celui ci s'autodétruit après lecture, personne ne peut en lire le contenu.

En utilisant le plugin Outlook, les renseignements envoyés avec Secure Exchanges sont encryptés avant même d'être envoyés au serveur de Secure Exchanges. La lecture de leur contenu est donc impossible, que ce soit par le FBI, la CIA, le SCRS, les hackers, les gouvernements, Google ou les antispam. Seul le destinataire peut lire le contenu du message, et celui-ci ne peut être lu qu'une seule fois.

Une fois que l'information est consommée, toute trace est détruite. Secure Exchanges est complètement indépendant : vous pouvez l'utiliser pour envoyer vers n'importe quel serveur de courriels et il ne nécessite aucun logiciel pour être ouvert par votre destinataire.

Envoyer un messsage gratuit en ligneVoir nos forfaits